IMAL

Imal. C'est l'avenir en langue berbère. 
Une valeur sur laquelle les deux photojournalistes kabyles, Idhir Baha et Samir Maouche, veulent se concentrer à travers leurs travaux en Algérie et en France. À l'été 2019, de cette motivation est né un jeune collectif, doté d'une démarche photographique commune et assumée : la jeunesse algérienne colorée. Elle représente un gros pourcentage de la population nationale, fait pleinement parti de la Révolution du Sourire en cours et des changements sociaux qu'elle ambitionne : la place de la femme, le statut du Code de la famille, les libertés individuelles, les problématiques de la diaspora. Idhir, basé à Perpignan, et Samir, à Bejaïa, s'orientent vers la photographie documentaire et de presse, et vers l'écriture journalistique. Tout deux font régulièrement les allers-retours entre les deux pays et produisent des séries collectives. 
Le Collectif Imal,
Idhir Baha et Samir Maouche.